Comparateur de services et assistance seniors

Comparatif monte escaliers – douches plain pied – baignoires à porte - Assurances dépendance - Assurances obsèques décès invalidité - Assurances accidents de la vie et travaux pour Seniors

Monte escaliers pour seniors

Au fur et à mesure de l'avancée en âge, il devient de plus en plus fastidieux pour un senior de se déplacer d'un étage à l'autre de la maison. Il s'avère alors indispensable de s'équiper d'un monte-escalier pour seniors.

Pour vieillir chez soi en toute quiétude

Le souhait rester au sein du nid familial expose les personnes âgées à certains problèmes inhérents à la vie quotidienne. L'escalier intérieur constitue un des éléments les plus dangereux de la maison. L'option pour un monte-escalier permet de se préserver de nombreux désagréments, comme la fatigue excessive ou les chutes. Grâce à ce fauteuil élévateur, les seniors gagnent en autonomie et peuvent vieillir en toute sérénité dans leur domicile.

Les facteurs à prendre en compte

  • La largeur de l'escalier : est-elle suffisante pour installer un monte-escalier ?
  • La fixation du rail du fauteuil : sur le mur ou sur les marches ? Ces derniers sont-ils assez solides pour supporter le dispositif ?
  • La taille du matériel correspond-elle aux dimensions de l'escalier ?

D'autres critères de choix

  • Un siège pivotant qui permet à l'utilisateur de poser directement les pieds sur le palier à l'arrivée et non sur les marches.
  • Un équipement repliable pour ne pas gêner les autres habitants qui doivent emprunter l'escalier.
  • Un monte-escalier réglable en hauteur pour s'adapter à la morphologie de l'usager et faciliter sa vie quotidienne.
  • Un fauteuil confortable, doté d'une ceinture de sécurité et pouvant supporter le poids d'un senior.
  • L'existence d'un mécanisme de verrouillage pour garantir une sécurité optimale.
  • Un dispositif simple à utiliser grâce à une télécommande ou à des boutons qu'il suffit d'actionner dans le sens souhaité, pour monter ou pour descendre.

Il faut privilégier la qualité et choisir un monte-escalier fabriqué avec des matériaux résistants, de préférence sur mesure si les moyens le permettent. De cette manière, l'utilisateur a l'assurance de disposer d'un modèle adapté à ses besoins et à l'infrastructure existante.

L’assurance garantie accidents de vie

Pour certaines personnes, il est essentiel de faire le point sur la prévoyance sociale en cas de sinistres de la vie au quotidien. En effet, la prise en charge des organismes sociaux est limitée et elle n’assure pas la réparation de préjudice causé par les accidents comme le chute à domicile, les erreurs médicales, les catastrophes naturelles. Le contrat garantie accidents de vie (GAV) permet de se protéger contre les conséquences financières de telles circonstances. Explications du fonctionnement de cette garantie.

Cette solution de prévoyance qui s’adresse aux seniors et aux personnes qui ne bénéficient pas d’une complémentaire santé étendue permet d’obtenir un montant à hauteur de 1 à 2 millions d’euros en cas de dommages conséquents résultant d’un accident. L’assuré, son conjoint et ses ayant-droit peuvent percevoir cette indemnité sous réserve de répondre à ses conditions de déclenchement. La formule la plus courante sur le marché est un taux d’invalidité de l’assuré d’au moins 30 %. Mais certains contrats proposent une prise en charge en cas de seuil d’invalidité de 5% ou 10%. Notez toutefois que tous les accidents ne sont pas couverts. Si une personne se brûle le doigt en préparant le repas ou si elle tombe à cause d’un fil électrique traînant au sol, il ne faut pas trop rêver d’une indemnisation. Mais si elle souffre d’une fracture du col de fémur suite à la chute, une pathologie qui a provoqué des séquelles comme sa perte d’autonomie de la personne, l’assuré pourrait percevoir une rente en fonction des garanties qu’il a souscrites dans le contrat.

Les accidents pris en charge dans le GAV sont :

  • -ceux survenant à domicile comme la brûlure, l’intoxication aux aliments, la chute due à un bricolage etc
  • les accidents provoqués par une intervention chirurgicale non réussie, ou un diagnostic erroné ayant entrainé des séquelles importantes.
  • ceux provoqués par les attentats, les agressions ou les événements catastrophiques naturels comme la canicule, le tremblement de terre etc.

Certains contrats permettent de couvrir aussi les accidents survenus à la suite d’une pratique sportive. Mais les accidents de travail et de la route ne sont pas couverts. L’assureur indemnise l’assuré en cas d’invalidité permanente, de décès, de conséquences sur la vie professionnelle et de préjudice esthétique. Par exemple, un visage défiguré à la suite d’une explosion, une blessure entraînant la perte du bras à la suite d’une agression etc. L’avantage de ce contrat, c’est qu’il ne tient pas compte de la responsabilité de la personne dans le sinistre. Ainsi, si un senior se blesse seul à la suite d’une mauvaise manipulation d’un équipement ménager, et si son incapacité est reconnue en fonction de la convention, l’assureur effectue la prise en charge dans les 5 à 6 mois après la déclaration de l’accident. Si la circonstance grave a entraîné le décès de l’assuré, la compagnie d’assurance indemnise les atteintes économiques et morales des bénéficiaires du GAV. La souscription à l’assurance garantie accidents de vie est simple. Il faut bien vérifier le type de contrat (individuel ou familial), les garanties couvertes (couverture de base ou complètes), les cas d’exclusions ainsi que les obligations de l’assuré avant la signature d’un bulletin d’adhésion. Le tarif varie selon la compagnie d’assurance. Le tarif annuel de couverture complète individuel est proposé à partir de 120 euros et 200 euros par an pour la couverture complète familiale. Pour bénéficier d’un rapport satisfaisant de garanties prises en charge et du tarif, il est conseillé de recourir à un comparateur d’assurance garantie accidents de vie. Le recours à cet outil est gratuit.

Douches et baignoires pour seniors

Les personnes âgées qui souhaitent préserver leur autonomie et vieillir à domicile doivent procéder à certains aménagements de leur habitat. Parmi les travaux à réaliser, l'installation de douches et baignoires pour seniors s'impose.

Pour réduire les risques de chutes

L'option pour des équipements adaptés aux capacités physiques des seniors permet de réduire considérablement les risques de chutes. Les statistiques démontrent que 81% de ces incidents se produisent à domicile et ils sont à l'origine d'une centaine de milliers de fractures par an, notamment au niveau du col du fémur. La mise en place de douches et baignoires pour seniors prend ainsi toute son importance.

Une douche d'une conception particulière

Une douche de plain-pied est spécialement adaptée aux individus âgés. Grâce à sa conception, elle est facile à utiliser par les seniors qui ont beaucoup perdu de leur souplesse. Elle offre de nombreux avantages :

  • L'utilisateur n'est plus obligé d'enjamber une baignoire
  • Facilité d'accès
  • Plus spacieuse pour simplifier la toilette

Des équipements spécifiques pour optimiser le confort et la sécurité des usagers :

  • Des barres de maintien et de main courante
  • Un siège ergonomique et antiglisse (optionnel)
  • Un seuil extra-plat
  • Un pare-douche et un receveur.

Une baignoire spécifique

Une baignoire avec porte convient aux seniors qui privilégient le plaisir d'un bain. Grâce à une large ouverture de sa porte vers l'extérieur, sa conception est spécialement étudiée pour favoriser l'autonomie des usagers. Elle est dotée d'équipements performants :

  • Un fond antidérapant
  • Un repose-pied qui est intégré à la baignoire
  • Des poignées intérieures pour stabiliser les appuis
  • Un siège spacieux pour faciliter la toilette intime.

Les douches et baignoires pour seniors présentés sur le marché sont conformes aux normes requises pour le maintien à domicile. Certains fabricants incluent dans leurs offres l'installation des dispositifs. Les acquéreurs peuvent prétendre à des avantages fiscaux, comme la TVA réduite et un crédit d'impôt de 25%.

L’assurance obsèques funérailles

De plus en plus de retraités et de seniors s’adhérent à la formule d’assurance obsèques funérailles. En effet, le meilleur moyen de protéger ses proches face aux soucis financiers provoqués par son décès consiste à souscrire une assurance obsèques funérailles. La souscription à ce dispositif de prévoyance garantit le versement d’un capital deux jours après la réception des pièces justificatives du décès de l’assuré. Au vu de la hausse du coût des obsèques surtout en région parisienne, une telle précaution est nécessaire. Mais comment fonctionne ce contrat et comment faire la souscription à cette assurance ? Tour d’horizon.

Ce type d’assurance permet de soulager ses proches des frais de funérailles lors de sa disparition. Le contrat en prestations permet de prévoir et de payer d’avance les prestations funéraires à son décès (type de cercueil et de monument funéraire, incinération ou inhumation, directives sur la cérémonie religieuse etc.) Une agence de pompes funèbres se charge de cette organisation. Tandis que le contrat en capital permet de verser une certaine somme d’argent à sa famille ou à son bénéficiaire au moment de son décès. Dans ce deuxième cas, le capital reçu par la personne désignée dans le contrat sert à financer le déroulement des obsèques de l’assuré ou du défunt. Ce dispositif de prévoyance est proposé par des compagnies de pompes funèbres, ou des courtiers d’assurance.

Dans ce contrat obsèques qui se décline en capital ou en capital prestation, le souscripteur verse une cotisation. Le capital approvisionné servant à rendre un hommage digne du défunt est au minimum 1000 euros. Mais il peut atteindre jusqu’à 20 000 euros chez certains assureurs. Les primes peuvent être payées une seule fois, par trimestre, par an ou en prime viagère. Lors de la souscription, le souscripteur aurait à définir le montant du capital. Celui-ci financera la totalité ou une partie des frais de funérailles. Si l’adhérent opte pour le contrat en prestations, il aurait à désigner l’agence de pompes funèbres qui prendra en charge les prestations funéraires. Ses souhaits doivent être détaillés par écrit. Par exemple, il peut indiquer ses couleurs de fleurs préférées pour la couronne, s’il souhaite une inhumation ou une crémation, le type du monument funéraire etc. S’il choisit le contrat en capital, il aurait à désigner le membre de sa famille ou la personne qui s’occupera de l’organisation des obsèques. Mais s’il ne l’a pas fait, son conjoint ou ses enfants seront désignés indirectement. Si le capital n’arrive pas à combler les frais funéraires, le surplus est à la charge de la famille. Par ailleurs, comme dans tout système d’assurance, le risque est mutualisé. Ce qui permet à tous les assurés de percevoir un certain montant lors de l’évènement inéluctable. La couverture est effective dès la mort de l’assuré. Il n’existe pas d’âge idéal pour souscrire à ce type de contrat mais la souscription est possible jusqu’à 80 ans chez certains assureurs. En revanche, l’organisme d’assurance impose souvent un délai de carence. Il s’agit d’une durée pendant laquelle les risques ne sont pas couverts. Cette durée peut être une ou deux années selon la compagnie. Cependant dans les cas de suicide ou de décès causés par une maladie, la personne désignée touchera le remboursement des cotisations versées. Mais dans le cas d’un accident mortel, le versement du capital s’effectue dans sa totalité. Enfin, concernant la résiliation de cette assurance, dans le contrat en prestation, l’arrêt de cotisation entraîne la perte des cotisations versées. Mais dans le contrat en capital, le souscripteur peut racheter une partie des cotisations selon les conditions du contrat.

Assurance dépendance seniors

La souscription à une assurance dépendance seniors est vivement conseillée aux personnes âgées. C'est la meilleure alternative pour affronter sereinement la retraite. Quelles sont les bonnes raisons d'opter pour cette couverture spécifique ?

Pour se prémunir contre la perte d'autonomie

L'autonomie se réduit au fil de l'avancée en âge. Cette perte d'indépendance crée une sensation de malaise, souvent lourde, envers les proches. Le choix d'une assurance dépendance seniors permet de disposer d'un complément de ressources pour subvenir aux nouveaux besoins engendrés par la diminution de la capacité physique, comme les aides à domicile ou les soins dans des établissements spécialisés.

>En cas de perte d'autonomie, la couverture prévoit le versement d'une rente mensuelle dont le montant est défini par l'intéressé lui-même en fonction de ses moyens et de ses besoins. Il est évident que la prime est proportionnelle à l'allocation souhaitée, mais cette solution permet au senior de préserver son pouvoir d'achat.

Pour combler l'insuffisance de l'épargne ou de l'Apa

L'assurance dépendance pour seniors constitue aussi une bonne solution pour ceux qui ne touchent qu'une modeste pension et ne disposent pas d'une épargne suffisante où faire des prélèvements en cas d'aléa. Que ces personnes âgées décident de rester chez eux ou de vivre dans une maison spécialisée, elles doivent prévoir des frais supplémentaires, la dépendance par exemple.

Quant à l'Apa (allocation personnalisée d'autonomie), son montant est variable en fonction du degré de perte d'autonomie et des revenus de l'intéressé, soit en moyenne 550€/mois, tout au plus 1.350€ mensuels. Comme cette aide devient de plus en plus lourde pour les finances publiques, l'administration pourrait réviser ses conditions d'octroi pour n'en accorder qu'à la couche la plus vulnérable des retraités. Dans ce cas, une majorité d'individus âgés dépendants ne disposeront que d'une protection réduite, d'où l'importance de souscrire à une assurance adéquate qui leur permettra de percevoir une rente mensuelle durant toute leur vie.


L'assurance décès invalidité

L’assurance décès invalidité intervient souvent lors de la demande d’un crédit immobilier. Il sert à protéger l’emprunteur et ses siens ainsi que l’établissement bancaire. En effet, en cas de non-remboursement du prêt suite à une invalidité ou à un décès, c’est la compagnie d’assurance qui s’acquittera des dettes du défunt ou de la victime. Faisons le tour sur cette solution de prévoyance.



Ce contrat d’assurance permet de sécuriser ses proches en cas de sa disparition ou en cas d’invalidité permanente, totale ou partielle. La souscription à ce dispositif est souvent imposée par l’établissement prêteur notamment dans la demande du prêt immobilier mais le senior peut aussi souscrire cette formule à titre personnel. Le principe de l’assurance décès est simple : le souscripteur verse une cotisation par mois, par trimestre ou par année. Il définit la rente lors de l’adhésion. Le montant de la cotisation dépend de l’âge de l’adhérent et du capital qu’il souhaite avoir lors de son décès. S’il passe de la vie à trépas, ses bénéficiaires percevront le capital servant à payer les frais de funérailles. Ils peuvent aussi toucher une rente éducation en fonction du contrat. Le contrat peut également couvrir l’assuré pour les garanties optionnelles comme l’invalidité, ou l’incapacité. Dans le cas d’un senior qui a souscrit à ce type d’assurance pour contracter un prêt, l’assureur s’occupera du remboursement des échéances en cas de survenance d’invalidité ou de décès. Une personne est reconnue invalide lorsqu’elle ne peut plus exercer une activité rémunérée. L’incapacité peut être permanente, partielle ou temporaire. C’est l’expertise médicale qui détermine l’état de la victime. Dans ce cas, elle devrait déclarer à sa compagnie d’assurance le fait qu’elle ne peut plus travailler. Elle aurait par la suite à remplir un dossier et à l’envoyer avec les pièces justificatives à l’assureur. Si ce dernier trouve qu’elle répond aux conditions de déclenchement de la prise en charge du remboursement prévu dans le contrat, la compagnie d’assurance rembourse l’emprunt à sa place. Ce dispositif présente quelques avantages : il permet de sécuriser l’investissement de la banque lors d’un emprunt. En même temps, il permet à l’emprunteur de conserver son bien en cas d’arrêt de travail dû à une invalidité ou à un autre événement plus grave. Grâce à cette assurance-décès invalidité, ses héritiers n’auront donc pas à leur charge le remboursement du crédit. Le cas d’invalidité absolue et définitive et le décès permettent de bénéficier d’un remboursement total du capital restant dû sur le crédit. Une personne souffrant d’une invalidité permanente et absolue est considérée incapable de faire une activité professionnelle si elle a besoin de l’assistance d’une tierce personne dans les actes courants de la vie au quotidien. En revanche, si le taux d’invalidité permanente de la personne équivaut à 33% et plus, ou si elle ne peut pas travailler pendant un certain temps, la prise en charge des mensualités sera temporaire ou partielle pendant la durée de l’incapacité de l’assuré. Le coût d’un contrat assurance emprunteur est assez cher. Il peut atteindre jusqu’à 10% du montant total du prêt immobilier. C’est pourquoi, la loi Hamon offre la possibilité aux consommateurs de changer d’assurance pendant la première année de la souscription. Le changement s’effectue sans frais. A noter qu’en faisant la mise en concurrence d’une assurance décès invalidité, un emprunteur pourrait bénéficier d’une marge allant jusqu’à 10 000 euros et d’une bonne couverture. D’où l’intérêt de comparer plusieurs devis des assureurs avant de souscrire à une formule. Toutefois, pour pouvoir changer d’assurance emprunteur, le souscripteur au crédit devrait informer sa banque de son intention 15 jours avant la date d’anniversaire du contrat. Et pour obtenir l’acquiescement de l’institution bancaire, il faut que les garanties proposées par la nouvelle assurance soient équivalentes ou supérieures à celles du premier contrat.